Ce que vous avez manqué à Alice Springs

Comme nous vous l’avions annoncé, notre Mac nous a malheureusement lâché il y a un mois de cela. Nous sommes désormais arrivés à Perth, et après un passage à l’Apple Store, il est temps pour nous de rattraper le retard et de vous raconter ce qui s’est passé depuis.

Ce que vous avez manqué à Alice …

Et oui, la première actualité est que nous avons quitté Alice il y a 8 jours pour prendre la route vers Perth. Mais avant ce départ, nous avons profité du mauvais temps dans le désert pour effectuer les 2 randonnées que nous ne voulions absolument pas manquer : le Mount Gillen et le Larapinta trail.

La première randonnée permet d’escalader le Mount Gillen qui borde le côté Sud d’Alice Springs. Nous sommes partis de Flynn’s Grave sous un ciel gris, idéal pour ne pas se déshydrater dans le désert brulant, et en une bonne heure, nous avions atteint le sommet du mont. Cette randonnée s’avère un peu technique puisque ça grimpe du début à la fin, et qu’il faut littéralement escalader la dernière portion pour arriver au sommet. Vous l’aurez compris, c’est à faire absolument si vous êtes de passage à Alice ^^.

Le Larapinta trail est la randonnée la plus spectaculaire du bush australien. En tout, ce sont 223 km de marche qui vous attendent, divisés en plusieurs étapes qui vous présenteront les différents panoramas de l’Australie sauvage. La première étape fait 24km et part d’Alice Springs pour vous emmener jusqu’au Simpsons Gap. Nous avons eu la chance d’avoir une pluie fine toute la journée, mais nous avons été assaillis par les mouches, de quoi mettre vos nerfs à rude épreuve … en plus de vous donner l’impression d’être une vache avec toutes ces bestioles volantes qui vous tournent autour :). En ce qui concerne la randonnée, ça monte, ça descend et vous l’avez probablement remarqué sur les photos, c’est vert ! La nature profite quasi instantanément de la pluie pour s’éveiller, fleurir et se développer avant de subir les températures écrasantes et caractéristiques du désert austral. A l’arrivée, le Simpsons Gap vous accueille et vous présente son point d’eau comme une récompense bien méritée … dommage, on se serait bien baigné mais il est conseillé de ne pas le faire pour ne pas polluer un des rares point d’eau disponible pour la faune locale.

Aller, on laisse de côté la marche pour passer à la vitesse supérieure. A l’occasion de l’Australia Day – fête nationale australienne – une course a été organisée par la ville d’Alice Springs. En bons organisateurs, le confort des coureurs a été la priorité; aussi, pour ne pas subir les chaleurs extrêmes de la journée, le départ de la course a été programmé à 6h30 du matin … rien d’effrayant pour un australien mais il faut avouer que ce n’est pas dans nos petites habitudes d’européen ! Réveil à 5h du matin, petit déjeuner rapide et nous voilà en route vers le centre ville. Les coureurs arrivent doucement, tous avec le sourire et prêt à courir les 3.5km et surtout, prêt à déguster le petit déjeuner offert après la course :). 6h45, le top départ est donné. Je pars dans le groupe des coureurs et Julie dans le groupe des marcheurs. Le rythme est assez soutenu devant, le premier part comme une flèche et finit la boucle en moins de 11 minutes. De mon côté, je finis dans le Top 20 en 13 minutes. Julie me rejoint rapidement, elle aura finalement fait la course en courant elle aussi :). Le petit déjeuner commence avec l’arrivée des derniers concurrents, au menu pancakes, fruits et confitures, un régal. Une cérémonie est donnée à la mairie et un orchestre est chargé de mettre l’ambiance. Le reste de la journée sera calme, dommage, dans beaucoup d’autres villes australiennes, les festivités duraient la journée et se finissaient par un feu d’artifice.

Alice Springs étant au milieu du désert, les attractions peuvent paraître … un peu limitées. Pour divertir la population, la ville organise cependant des rencontres sportives comme le match de rugby auquel nous avons assisté. Deux équipes du New South Wales (situées à 2000km à vol d’oiseau) s’affrontaient pour un test match -> les Eels de Parramatta contre les Wests Tigers. L’ambiance dans les stades australiens est vraiment calme en comparaison de celle que nous avons en France, pas de chants, pas de ola mais beaucoup de monde présents pour profiter du match autour d’une bière et d’un barbecue.

Pensez à liker notre page Facebook :

Et partagez cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>